dans Innovation

Les tendances dans les coulisses du “cloud” et des services digitaux, retour sur 2018 & projections sur l’avenir !

L’année 2018 a été riche en rebondissements et actualités dans le vaste éco-système du cloud, et plus particulièrement chez les fournisseurs de ressources informatiques permettant de faire tourner tous les services digitaux que vous utilisez dans votre vie quotidienne. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, il est peut être temps de vous y intéresser ! Agissant dans les coulisses et pourtant omniprésent (voir omnipotent), ils stockent, utilisent, revendent et échange des données (vos données) . Revenons ensemble sur les principales actualités du marché du cloud de 2018.

L’année 2018 est le signe d’un tournant important dans l’industrie du cloud. En regardant les leaders du marché qui font la pluie et le beau temps dans le cloud on se rend compte d’une tendance majeure à la consolidation des acteurs du secteur, dû notamment à l’arrivé de nouveaux entrants qui propose une sérieuse alternative aux plateformes traditionnelles.

Alors que de nombreuses entreprises et startups proposent des services web “sur mesure” (entendez par là, personnalisés pour un cas d’usage spécifique), les géants du web choisissent plus une approche “one-size-fit-all”, comme c’est le cas d’Amazon web services.

Pourquoi ? Car ces grandes plateformes fonctionnent sur des économies d’échelles très importantes et mise d’avantage sur la largeur de gamme leurs services plutôt que la profondeur.
Ainsi Microsoft ambitionne de se rapprocher du devops, pour satisfaire le marché naissant des développeurs et des entreprises tech-centric grâce au rachat de Github. 
Salesforce pendant ce temps mise sur l’intégration multi applications pour se diffuser dans tous les systèmes d’informations, grâce à une forte API-zation et un modèle de plateforme. Revenons en détail sur les faits marquants du cloud en 2018 pour mieux comprendre ce que nous réserve 2019….

Diane Greene a annoncé qu’elle quittait ses fonctions de PDG de Google Cloud. Greene, l’entrepreneur d’outre atlantique respectée, a passée environ trois ans à la tête de l’organisation. Bien qu’elle n’ait pas été en mesure de venir réellement faire de l’ombre à Amazon au sommet de la pyramide du nuage, elle a su amener à Google une vision et une qualité de service “entreprise” . Elle a également prit l’importante décision de se ranger du côté du personnel pour le projet Raven, projet controversé d’intelligence artificielle du ministère de la Défense qui utilise la technologie Google Cloud.

Le contrat du Pentagone a encore alimenté la bataille entre Amazon Web Services et Oracle. Alors que Amazon cherchait à remporter le contrat, Oracle a mené l’opposition. La société de Larry Ellison a déposé une réclamation avant la date limite de soumission des offres et, après le rejet de sa réclamation, a poursuivi le gouvernement fédéral en justice pour le contrat. Ellison lui-même a également fait face à de nombreux changements chez Amazon, affirmant que la technologie cloud de la société n’était pas sécurisée et que l’approche du département de la Défense favorisait le verrouillage des fournisseurs.

IBM a acheté Red Hat pour 34 milliards de dollars. L’acquisition elle-même est remarquable par sa taille (une des plus de l’histoire dans le secteur) , mais elle a également contribué à ouvrir une nouvelle ère pour le cloud computing. Les grandes entreprises comme IBM continuent de se positionner comme un acteur du cloud hybride, souhaitant pouvoir proposer à leurs clients une large gamme de solutions de cloud basées sur des besoins spécifiques. Les experts estiment que l’acquisition de Red Hat pourrait être le début d’une plus grande consolidation du cloud alors que le marché de l’hybride commence seulement à se développer.

Le cloud hybride est en effet devenu une priorité pour les fournisseurs de cloud. Aujourd’hui les entreprises veulent diversifier leurs infrastructure pour éviter les écueils qu’une stratégie mono fournisseur pourrait avoir. Elles recherchent des options de cloud variées, allant de niveaux de sécurité différents à des fonctionnalités différentes, par opposition à une méthode unique comme plébiscité il y a quelques années . 2019 se prépare à voir plus de partenariats et d’acquisitions alors que les entreprises se positionnent sur le marché hybride.

Salesforce a acheté Mulesoft pour 6,5 milliards de dollars. L’accord a été annoncé en mars et finalisé en mai. Mulesoft est spécialisé dans la gestion et la création d’API, que Salesforce planifie de mettre à disposition pour de ses clients pour les aider à connecter des flux de données disparates au sein de ses systèmes. Bien que Mulesoft ait continué à fonctionner comme une entité distincte depuis l’acquisition, Salesforce a commencé à intégrer de plus en plus ses fonctionnalités à ses produits destinés aux clients. On devrait certaines voir naitre de nouveaux services sur la plateforme Salesforce…

Microsoft accélère sa conquête du cloud. En mars dernier Microsoft s’est réorganisé pour donner la priorité à son activité de cloud computing par rapport à Windows. Microsoft affirme ainsi que son avenir serait dans le cloud en mettant Windows sur laquelle il s’est fait un nom, dans l’arrière boutique.
Et d’ailleurs quelques temps plus tard en juin, Microsoft achète GitHub pour 7,5 milliards de dollars, pour développer sa connaissance client. Github regroupe plus de 28 millions de développeurs, qui utilisent la plateforme tous les jours pour apprendre, partager et collaborer sur différents projets web de manière gratuite. Microsoft a promis que la plate-forme des développeurs continuerait à fonctionner de manière open et sans modération. Toutefois, l’acquisition donnera à Microsoft un bac à sable unique pour étudier les tendances du marché, les évolutions des technologies et leur niveau d’adoption. Une mine d’informations non négligeable quand on à l’ambition d’un leader de l’industrie comme Microsoft dans le cloud.

Alibaba Cloud a poursuivi son expansion. Vous avez peut être déjà entendu parler de Alibaba express, ou Alibuy, le jumeau asiatique de Amazon? Alibaba Cloud et ce que Amazon web services pour Amazon. Le principal fournisseur de cloud en Chine a continué de se répandre dans l’Asie du Sud-Est et, vers la fin de l’année, a commencé à consacrer davantage de ressources au marché du cloud en Europe. L’expansion de la société au-delà des frontières chinois a fait sourciller les experts du monde entier alors que la société continue à engloutir sa part du marché du cloud

Vous trouverez bien sûr beaucoup d’autres news, je vous ai simplement récupéré l’essentiel pour vous donner un panorama réaliste des mouvements stratégiques qu’opèrent les producteurs de services digitaux, pour savoir plus intéressez vous à la presse spécialisés, les blog et si vous êtes patients les forum techno.


Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le repartager sur les réseaux sociaux ainsi que de laisser un commentaire! Merci et à bientôt.

Laisser votre commentaire

Commenter