Comment le shopentertainement permet-il aux sites en ligne de rester compétitifs en transformant l’expérience des consommateurs pour les engager et les convertir, et bien créer un eux un sentiment d’attachement fort à une marque ou une plateforme.

Aujourd’hui il est de plus en plus difficile de se différencier lorsque que l’ont créée ou que l’on développe son activité e-commerce.

Bien sûr, on peut utiliser des tactiques de marketing digital, identifier les principaux points de frictions dans son parcours client, et chouchouter ses clients avec des programmes de fidélité. C’est une étape aujourd’hui préalable indispensable, mais qui ne permettront pas de distancer vos concurrents.

Comment faire ? En offrant non pu uniquement le meilleur produit ou le prix meilleur prix à vos clients, mais aussi en lui faisant vivre une expérience inédite.

De nos jours le meilleur moyen de faire vivre une expérience mémorable à des clients (ou des utilisateurs d’un service) passe par le jeu.

C’est un fait scientifiquement démontré, on aime tous jouer ! Au-delà d’être un moyen efficace d’engagement, c’est une formidable source d’informations comportementales sur les utilisateurs personnaliser son service ou produit.

J’ai rencontré Alexandre Duarte dirigeant d’écogamelab, expert en gamification, qui nous a accompagnés sur l’identification et la mise en œuvre de leviers expérientielle dans notre application.

Il revient vers nous pour nous parler de son expérience et nous donner

Peux-tu déjà nous donner une définition « simplifié » de la gamification pour démystifier le sujet ?

C’est en effet très important d’avoir une bonne définition pour comprendre ce qu’est la gamification.

Dans mes formations, j’explique que « C’est une méthode qui consiste à appliquer des mécanismes ludiques à un processus, une application, une situation, afin d’atteindre des objectifs spécifiques. »

Cette méthode est utilisée pour créer de l’engagement auprès d’un public afin de fidéliser des utilisateurs sur une application, inciter des citoyens à adopter des comportements éco-responsables, favoriser le passage à l’achat sur un site e-commerce, etc.

Généralement quand on pense Gamification, on pense forcément au jeu. Est-ce une part importante de ce que l’on trouve dans ce levier ? Et comment cela peut-on donc avoir un lien avec le monde professionnel et le business ?

Le terme gamification évoque effectivement le jeu (game en anglais).

Les designers en gamification s’inspirent effectivement du fonctionnement des jeux qu’ils soient numériques ou pas pour créer des expériences engageantes.

Pour autant, cela ne se limite pas des éléments gadgets comme les badges ou les classements : la gamification s’intéresse aux sciences comportementales et à la psychologie pour comprendre les sources de motivations du public cible.

Nous pouvons donc utiliser des leviers qui s’appuient sur les neurosciences et qui s’appuient sur les 4 piliers de l’apprentissage.

Par exemple des éléments comme la preuve sociale ou implémentée des boucles de feedbacks – comme dans les jeux vidéo – peuvent être des outils intéressants à exploiter pour permettre de renforcer son engagement.

La gamification est de plus en plus recherchée dans le monde professionnel, d’une part car il est de plus en plus important d’engager efficacement et rapidement leurs utilisateurs et clients (26% des applications sont désinstallées après une seule utilisation), d’autre part car les collaborateurs sont de plus en plus désengagés de leur entreprise.

La gamification apparaît donc comme une solution évidente, d’autant plus que la culture du gaming étant maintenant bien développée en dehors des cercles d’initiés. On le voit par exemple au travers du développement de e-sport, vu comme une industrie prometteuse par les entreprises et politiques.

Ces gamers qui sont habitués à croiser des mécanismes ludiques dans leurs jeux et donc seront plus enclins à les accueillir avec enthousiasme dans leur vie quotidienne.

Existe-t-il un moyen de mieux identifier les pistes de gamification de l’expérience utilisateur qui peut être utilisé quand on est en mode idéation ?

Pour choisir les bonnes pistes de gamification, il faut au préalable bien définir la problématique qu’on souhaite résoudre et le public concerné.

La gamification n’est pas utilisée pour le « fun » il est nécessaire de définir des objectifs à atteindre en fonction d’indicateurs que vous souhaiteriez améliorer

Ceux-ci peuvent être par exemple le taux de conversion de votre offre d’essai ou la durée d’activité mensuelle au sein de l’application

outil de brainstorming gamificartes

Campagne ulule : https://fr.ulule.com/les-gamificartes-jeu-pour-brainstormer/

De la même façon, mieux connaître vos publics cibles, leurs motivations et leurs frustrations permet de créer une expérience gamifiée qui leur correspond.

Pour cela vous pouvez utiliser différentes techniques : observer leurs comportements (en ligne notamment) ou échanger directement avec eux (entretiens qualitatifs).

Enfin une fois, ces éléments réunis vous allez pouvoir générer des idées pertinentes. Pour faciliter les sessions d’idéations, j’ai créé un jeu de cartes : les Gamifi’cartes. Après l’avoir utilisé de nombreuses fois pour mes clients, j’ai décidé de le proposer à la vente afin de participer à la démocratisation de la gamification.

Quels sont les leviers qui peuvent utiliser dans un contexte e-commerce, qui peuvent être pertinents ?

De nombreux leviers peuvent être utilisés pour générer de l’engagement sur les sites e-commerce. Bien entendu cela dépend de l’objectif et du public cible, mais je pense que les tendances vont à la transparence et aux démarches environnementales.

D’un point de vue plus marketing, les systèmes de fidélités pourraient être nettement améliorés pour intégrer de manière plus intelligente des éléments de gamification.

Par exemple, en s’inspirant des boucles de feedbacks et en jouant un peu plus sur des éléments de progressions reposant plus sur de l’investissement des utilisateurs qu’un simple système de points avec une récompense toutes les 10 achats.

Voici quelques exemples tirés d’un de nos derniers projets : GreendyPact, une boutique d’échange de vêtement proposant un abonnement pour avoir accès aux fonctionnalités de la boutique (comme une salle de sport) :

  • Transparence & éthique : l’accès à la boutique se fait tant que l’abonnement est valide : des rappels réguliers sont prévus pour permettre au client de profiter du ticket et éviter les oublis de leurs parts. Si le crédit de monnaie virtuelle, les Greendies, ne sont pas dépensés à temps ils sont convertis en don pour des associations récupérant les vêtements. Avec le confinement, tous les abonnements ont été gelés bien entendu ;
  • Éco-responsabilité : l’échange de vêtement est bien entendu éco-responsable, mais il était important pour GreendyPact de communiquer efficacement sur ces sujets, nous avons donc transformé l’impact environnemental en gouttes d’eau (pour une meilleure lisibilité) et nous utilisons cet indicateur comme points d’expériences dans notre système de progression. Plus de 5 millions de litres d’eau économisés en un mois et demi d’activités c’est un beau succès
  • Système de fidélité : les gouttes d’eau accumulées par les échanges de vêtements permettent aux utilisateurs d’avancer dans le GreendyGame avec un système de niveaux. Les clients gagnent différentes récompenses (des statuts, des privilèges, etc.) et sont en mesure de choisir les récompenses correspondant le mieux à leur usage de la boutique. Cela leur permet d’être véritablement impliqués en devenant consom’acteur et adapter la boutique à leurs besoins.

Source articles :

https://www.webmarketing-com.com/2013/01/02/18350-gamification-e-commerce

https://blog.sensefuel.com/la-gamification-un-levier-majeur-pour-l-e-commerce

https://www.forbes.com/sites/forbesagencycouncil/2017/05/23/the-future-of-e-commerce-is-play/#2b05d7ca46e5

https://www.e-marketing.fr/Thematique/retail-1095/Breves/gamification-seduit-shoppers-332066.htm